Le Château des Covet

Forteresse médiévale, résidence Renaissance, hôtel particulier, palais urbain, hôtel de ville, le château de Marignane résume les grandes périodes de l’histoire du lieu et des familles qui en développèrent la construction. Les façades extérieures en constituent autant de facettes. Du « triptyque » historique donnant sur le bourg, au grand écran unificateur inspiré du Palais Farnèse regardant vers l’ancien parc, on retrouve cette articulation dans la cour carrée intérieure.

Les décors des pièces d’apparat font cohabiter gypseries, plafonds à la française, boiseries et grandes toiles peintes marouflées. Tout y déclame les valeurs, goûts, aspirations et ambitions de la famille de Covet, propriétaire des lieux aux XVIIe et XVIIIe siècles. Aux emblèmes des Vertus à décrypter sur les cheminées, succèdent une galerie des batailles dans le salon, une galerie des femmes fortes illustrant les romans « féministes » de Madeleine de Scudéry dans la chambre, une profusion florale baroque enrobant le tout.

De nombreux détails font écho, dans les peintures, à des décors particuliers aixois, si bien qu’une nouvelle attribution au peintre Rodolphe Ziegler est désormais possible.